Fin d’année 2023 pour DENAN Productions

En cette fin d’année, nous faisons une petite rétrospective des différents événements qui ont permis à la société de continuer sur le chemin entamé depuis cinq ans.

 

Le développement en première ligne

Tout d’abord, nous sommes heureux d’avoir acquis cinq projets de courts-métrages que nous développons depuis leurs signatures.

Différents auteurs sont donc intégrés dans l’écurie de DENAN Productions. Nous pouvons compter dans nos rangs Yann Coulon, Christel Detable, Alessandro Zontone, Jennifer Guillet et Lada Egorova.

Les histoires qu’ils racontent sont toutes différentes les unes des autres. À sa manière, chacune invite au voyage, que ce soit dans un autre pays ou au travers des émotions qu’elles suscitent. Cette invitation comprend aussi la réflexion qu’elles parviennent à amener dans le traitement.

 

Les auteurs Yann Coulon, Christel Detable, Emeric Gallego, Alessandro Zontone et Jennifer Guillet accompagnés des producteurs Grâce Gouzit et David Yol.

 

Les acquisitions dans la continuité

Nous avons également acquis quatre courts-métrages qui ont été achevés et dont le parcours dans les festivals est impressionnant.

Pour accompagner au mieux Christel Detable dans le développement de son projet intitulé “Verveine Underground”, nous avons acquis son premier film. Il répond au nom de “Cucul la Praline”. Son travail a connu 8 sélections et 1 prix. Nous estimons que c’est une façon de l’appuyer. Nous démontrons également que nous croyons fortement en son potentiel d’autrice et de réalisatrice.

Les trois autres films sont “Je suis devant la télé” avec 26 sélections et 4 prix, “Mélissa” avec 18 sélections et 5 prix, et “Perpétuer les traditions” avec 4 sélections. Des œuvres réalisées par Emeric Gallego, un artiste qui est souvent présent dans nos projets en tant que photographe de plateau. Dans la logique de notre collaboration, nous avons conclu un partenariat qui permet de mettre en avant ses activités de photographe et nos prestations qui servent à immortaliser les instants de celles et ceux qui le souhaitent.

 

 

L’évolution va toujours un cran plus haut

En juin, nous avons donné lieu à la création de la filiale à Paris. L’un des objectifs principaux sur la feuille de route s’est concrétisé pour notre plus grande joie. Il nous permet d’assurer l’envergure internationale que nous voulons donner à la société depuis le commencement.

Grâce à cet accomplissement, 2024 s’annonce comme une année riche en projets fascinants et ouvre en grand la porte de l’évolution qui est nécessaire à notre pérennité. Notre installation dans des locaux à partir de janvier, mais aussi la production d’un court-métrage subventionné qui se tournera aux États-Unis en février sont la preuve que notre stratégie s’avère gagnante.

 

Lada Egorova, autrice de « Papochka », un court-métrage produit par DENAN Productions qui se tourne en février en Californie.

 

Le rayonnement, une étape qui fait sens

Durant l’été, nous avons assuré notre présence dans deux manifestations importantes. Premièrement, lors du mois de juillet, au Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel, en Suisse. Deuxièmement, début septembre, au festival Off-courts de Trouville, en France.

Deux lieux distincts dans deux pays différents, avec des lignes éditoriales très intéressantes, mais qui les distingue l’une de l’autre.

Chaque événement a apporté son lot de rencontres, de projets et d’instants mémorables. À présent, notre société est un peu plus connue de ceux qui façonnent l’industrie.

 

 

L’innovation dans son aspect le plus humain

Le projet le plus innovant et le plus touchant a été imaginé courant de cette année. Nous parlons, bien entendu, de la création de la bourse Marco Yol. Avant tout, elle est née du besoin de rendre un hommage au père du fondateur de DENAN Productions

L’initiative est engagée pour sensibiliser à la maladie du diabète. De cette façon, elle permet de réunir plusieurs structures qui œuvrent dans un but commun.

En résulte la production de “Point de rupture”, un court-métrage dont le tournage s’est déroulé au début du mois de décembre et qui est en phase de postproduction.

Il se destine à concourir au NIKON FILM FESTIVAL dans sa version courte, puis dans d’autres festivals, suivant un plan de diffusion, dans sa version longue.

Avec leur proposition, les réalisateurs Cedrick Spinassous et Robin Iff respectent à la lettre les contraintes imposées. En effet, pour participer au NIKON FILM FESTIVAL, il faut être dans le thème de cette édition : le feu. À cela s’ajoute le thème du diabète, exigé par le cadre de la bourse.

 

 

La suite pour l’année prochaine

Après cinq ans, nous pouvons dire que des personnes hautes en couleurs nous entourent, que notre aventure est riche en rebondissements et que les perspectives sont des plus excitantes.

Nous affichons la volonté de continuer à travailler pour améliorer notre image et agrandir notre influence dans le secteur.

Comme tout bon scénario qui se respecte, nous possédons tous les ingrédients qui donnent naissance à une histoire palpitante.

En attendant de poser de nouvelles pierres à l’édifice, il est temps de vous souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d’année.

 

Crédit photos : Emeric Gallego

Une ligne éditoriale forte et variée

Au cours du deuxième semestre de 2023, DENAN Productions élabore sa stratégie pour les années à venir en construisant une ligne éditoriale adaptée à sa vision et destinée à toucher le cœur du public.

DENAN Productions : une nouvelle ère

DENAN Productions étend son rayonnement international avec l’ouverture de sa filiale française en juillet 2023, déployant ainsi sa créativité vers de nouveaux horizons.

Le tournage du film retenu pour la bourse Marco Yol approche

Après l’appel à projets lancé il y a quelques semaines, DENAN Productions travaille sur le développement du scénario sélectionné et sur une mise en production qui arrive très prochainement.